Selon des enquêtes menées au niveau national sur les substances toxiques contenues dans les tissus, sur le cuir et dans les chaussures sont à l’origine des 8 % des maladies dermatologiques détectées dans les organismes de soins, de santé et dans les domaines annexes , dans tous les cas , les produits  d’importation. En outre, un certain nombre de maladies non détectables sont gérées avec des méthodes d’automédications qui échappent aux statistiques médicales. La préoccupation est que dans les produits analysés dans les laboratoires équipés, on trouve souvent des traces de substances identifiées comme très dangereuses : cancérigènes ou mutagènes .

Les textiles et les chaussures peuvent faire du mal s’ils ne sont pas fabriqués correctement. Une situation qui affecte principalement les consommateurs les plus vulnérables : les personnes âgées et les enfants .