Associazione Tessile e Salute

Fondée en 2001, l’Associazione Tessile e Salute vit au côté des consommateurs, des producteurs, des institutions et des organisations qui se soucient de la sécurité du produit textile, de la chaussure et de la protection Made in Italy. Elle travailler en collaboration avec le ministère de la Santé, la NAS (Commandement des gendarmes pour la protection de la santé), l’ASL (Autorité Sanitaire Locale) et les procureurs pour prévenir et lutter contre la propagation de produits nocifs sur le marché pour la santé des utilisateurs. Elle est en cours de finalisation de sa transformation en un ” Observatoire National Textiles – Habillement – Cuir – Chaussure . ”

Chaque année, nous avons importé en Italie des vêtements textiles pour plus de 12.000 milliards d’euros. 8% des maladies dermatologiques détectées dans les centres de santé de notre pays proviennent de contact avec des produits chimiques dangereux rejetés par ces articles .

En l’absence d’ une action systématique et préventive pour assurer la sécurité de ce qui est vendu dans les magasins, le consommateur est exposé au risque de la maladie par contact.

Donner de la visibilité et de la reconnaissance aux entreprises opérantes dans le respect des lois et des règlements européens visant à défendre les consommateurs et protéger l’environnement, c’est valoriser le made ​​in Italy, l’excellence de sa production.

Entre l’Europe et l’Extrême-Orient les relations commerciales ne sont pas équilibrés: si la liberté est laissée à l’importation d’un produit, en revanche les exportations vers l’Est subissent des contrôles formels et rigoureux .

Le règlement européen REACH impose des contraintes et des coûts pour ceux qui produisent en Europe, mais il n’est pas aussi strict sur ​​les articles importés. Ce qui ne peut être utilisé dans les productions européennes parce que retenu dangereux pour la santé ne devrait pas être présent sur les articles importés .